4 sur 4

"l'Humain qui voit"

Laura

90x60 cm

 

tirage sur aluminium brut

C’est l’histoire, la vie, de quelqu’un qui voit, comme un humain peut percevoir le monde visible. 

Il prit conscience que sa réalité était soumise à son espèce, une réalité différente de celle des autres animaux, ceux à la vue pressante et de ceux à la vue faible. 

Il voulait audacieusement, obstinément mieux percevoir les choses, dans leur clarté. C’est l’humain qui voulait mieux voir.

Élever sa vue parmi plus de perception de couleur et de lumière, pour plus de vérité. Dans sa quête vers la vision pure, il se tourna vers le soleil, car il rend les choses réelles. Ça serait lui, qui lui offrirait alors la réalité. 

Lorsqu’il entreprit de s’éloigner de la vision humaine, cet homme, tourné vers son soleil, tout à son bonheur, il regarda les choses de plus en plus librement. 

Il monte de plus en plus haut dans cette nouvelle perception. Et peu à peu, il quitte celle des autres humains. 

Son ancienne conscience lui cria, l’implora de ne pas regarder davantage, mais cette voix se perdit en dessous du bonheur grisant de sa nouvelle vue, plus perçante qu’à ses débuts. 

Abandonné à la douce ivresse de son escalade vers la lumière, il n’entend plus rien, il est tout à son ascension. 

Pourquoi se contenter d’une vision si incomplète lorsque ce sont toutes les couleurs et les lumières qu’il ne connaît pas encore qui s’offrent à lui ? 

Aller plus loin dans ses découvertes, avec toujours plus de recul, jusqu’à l’infini.

Pendant quelques instants plus brefs les uns les autres l’humain voit véritablement le monde. 

Mais plus il regarde et plus sa rétine chauffée par le soleil, commence à fondre. Rapidement, ses yeux ne parviennent plus à voir, pas même comme avant. 

Être privé de ses yeux était un châtiment pire que la mort

Cet humain qui cherchait la réalité infinie, finit par voir comme ceux qui ne voient plus.

350€

©

WEB Design

& ART WORK

by SACHA NOYÉ