espaces / Temps

J’imagine notre conscience prisonnière de notre propre réalité influencée par nos sens. Elle ne perçoit pas les dessins que nos corps font dans l’espace et à travers le temps, véritable signature de notre gestuelle.

Elle est l’empreinte fantôme digitale de notre temporalité et indirectement de notre identité. Une réalité dans laquelle les personnes sont reliées à elles-mêmes par leurs propres corps en réfraction dans l’espace-temps : par la naissance, toutes leurs vies puis jusqu’à la mort. Les chemins sont déjà tracés. 

Le passé, le futur ne sont ni fin ni début, le temps est visible comme un fils organique qui décompose ou recompose l’existence en autant d’infinies passés présents et futurs qu’il y a d’existences : sans début ni fin, une réalité où aucun moment n’est plus important qu’un autre.

©

WEB Design

& ART WORK

by SACHA NOYÉ